La climatisation étant de plus en plus souvent répandue et utilisée autour de nous, nous avons le droit de nous poser des questions quand à ses incidences sur notre planète.

L’ADEME au secours de l’environnement

En effet, l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, plus connue sous le nom ADEME, précise que les climatiseurs ont une part de responsabilité directe dans le phénomène du réchauffement climatique car ils utilisent des fluides frigorigènes (en savoir plus sur la réglementation autour de ces fluides) responsables de l’augmentation du gaz à effet de serre.

Outre l’aspect écologique, il faut avoir à l’esprit que faire fonctionner un climatiseur en période estivale engendrera évidemment un surcoût sur votre facture d’électricité alors que normalement, l’été correspond à une saison de « sobriété » énergétique.

Vers une clim plus respectueuse de l’environnement

Ceci étant, comme les chlorofluorocarbures ont été interdits et, les industriels se creusent la tête pour trouver une solution alternative à ces poisons de CFC.

Il semblerait que plusieurs pistes prometteuses émergent d’ici quelques années avec l’apparition d’appareils moins énergivores et utilisant des produits plus respectueux de l’environnement.

Si la climatisation améliore assurément votre qualité de vie, elle ne peut pas être considérée comme un acte écologique, même si de nombreux efforts sont réalisés pour la rendre la plus propre possible.

En plus des problèmes d’environnements, elle peut également engendrer d’autres désagréments et notamment sonores.

Si vous êtes intéressé pour faire installer un système de climatisation chez vous, ne manquez pas de remplir les quelques champs ci-dessous afin d’obtenir le prix pour une telle prestation.

* champs obligatoires