Les fluides frigorigènes plus connus sous le nom de chlorofluorocarbure (CFC) et hydrochlorofluorocarbure (HCFC), composants essentiels au fonctionnement d’une climatisation participent activement à la destruction de la couche d’ozone ainsi qu’à l’augmentation du problème effet de serre.

N’hésitez pas à consulter cet article pour en apprendre davantage sur l’impact écologique de la clim.

Le gaz de clim

Ces gaz organiques sont composés de fluor, de carbone, de chlore, d’hydrogène et peuvent avoir une durée de vie allant jusqu’à 250 ans.

Ce qui représente un danger terrible pour l’avenir de notre planète déjà tellement chahutée.

C’est notamment pourquoi il existe une règlementation très précise à ce sujet, ne permettant pas à chacun de pouvoir le manipuler comme bon lui semble.

L’Europe contre la pollution des climatisations

Ces produits étant considérés comme des déchets dangereux, l’Europe a donc décidé depuis le 29 juin 2000 de supprimer progressivement ces fluides du marché à travers un calendrier très précis en adoptant le règlement n° 2037/2000 dont les grandes lignes vont vous être énumérées.

Dans un autre registre, la climatisation par injection évaporative est une belle avancée qui permet de climatiser les véhicules sans utiliser ces fluides.

Dès le début des années 2000, ce dernier prévoit l’interdiction de vente et utilisation des CFC comme solvant et fluide frigorigène pour la maintenance et l’entretien des équipements de réfrigération et de climatisation.

A terme, l’objectif fixé par cette réglementation d’ici 2015 est de supprimer purement et simplement l’utilisation des CFC mais aussi des HCFC.

Si vous souhaitez faire installer une clim chez vous, n’hésitez pas à en déterminer le coût grâce au formulaire ci-dessous.

* champs obligatoires